Nos experts le disent! Souvent, le taux d’intérêt n’est pas le seul élément à examiner lorsque vous faites le choix d’une hypothèque fermée. Les conditions attachées à votre prêts sont aussi très importantes.

 

Voici les facteurs à considérer pour la négociation d'une hypothèque à taux fixe :

1- Terme désiré :

Il s'agit de la première chose à déterminer. Plusieurs facteurs sont à considérer: Y a-t-il un changement d’emploi ou un déménagement prévu? Y a-t-il possibilité que la famille s’agrandisse? La tendance des taux d’intérêt est-elle à la hausse ou à la baisse? Ce sont quelques exemples de paramètres à prendre en compte afin de déterminer si vous devez prendre un engagement à court ou long terme.

2- Amortissement et remboursement de capital:

L’amortissement est la période qui sera nécessaire au remboursement complet du prêt. Plus la période est longue moins le montant des versement est élevé. La période d’amortissement peut être déterminée en fonction du montant des versements que vous êtes prêt à effectuer selon votre budget. Certaines institutions vous permettent d’augmenter les paiements d’un certain pourcentage, d’effectuer des doubles versements ou faire des remboursements directement sur le capital du prêt. Ces montants supplémentaires versés viennent s’appliquer directement sur le capital restant de votre prêt et réduit considérablement l’amortissement restant ainsi que les intérêts payés. Chaque institution n’offre pas la même souplesse concernant les remboursements anticipés. Il est donc important d’en connaitre les limites si ce critère est important pour vous.

3- Marge de crédit :

Est-ce pertinent pour vous d'avoir une marge de crédit hypothécaire rattachée au prêt? Ceci vous donne plus de flexibilité, mais empêche l'acte hypothécaire de se subroger ultérieurement. Posez-vous aussi la question: Comment gérez-vous une marge de crédit? (voir point 7).

4- Taux :

Une fois les trois premiers éléments déterminés, on peut alors comparer les taux offerts par les différentes institutions financières.

5- Remise :

Certaines offres sont associées à des remises en argent, ristournes ou la prise en charge de certains frais (évaluation, notaire, …). Il faut toujours considérer ces montants lors de la comparaison des offres hypothécaires. De plus, n’oubliez pas que si vous brisez votre hypothèque avant terme, vous devrez rembourser ses cadeaux en plus de la pénalités.

6- Montant de la garantie :

Certaines institutions financières enregistrent une hypothèque à une valeur supérieure au montant de l'emprunt. Ceci permet éventuellement à l’emprunteur d’obtenir des fonds supplémentaires sans payer à nouveau les frais de notaire. Par contre, cela limite la possibilité d’obtenir un prêt de deuxième rang et empêche l’éventuel transfert de votre hypothèque vers une autre institution financière sans payer les frais de notaire.

7- Subrogation :

Certains contrats hypothécaires sont transférables dans une autre institution financière sans devoir assumer les frais de notaire. Toutefois, il faut savoir qu'une quittance sera éventuellement requise, ce qui pourra occasionner certains frais. La subrogation donne plus de souplesse pour changer d’institution financière si une offre intéressante est faite par un concurrent.

8- Possibilité de transfert de l’hypothèque:

Certains contrats hypothécaires permettent le transfert à une nouvelle propriété. Cette caractéristique est importante car elle permet de transporter l’hypothèque sur une nouvelle demeure. Par contre, il est à noter que le montant de la nouvelle hypothèque doit être égal ou supérieur au solde et que les conditions (taux, autres) restent identiques.

9- Remboursement avant échéance:

Il est important de savoir que certains contrats ne permettent pas le remboursement avant échéance, même en assumant les pénalités. Ceci peut être un désavantage important si la situation des emprunteurs change ou si une offre intéressante est faite par un concurrent.

10- Calcul des pénalités :

Chaque institution a sa propre façon de calculer les pénalités en cas de bris de contrat. Par contre, les montants sont substantiellement inférieurs pour les institutions n’ayant pas de taux affiché. Regardez avec votre courtier les différences entres les institutions financière. On pense souvent aux coûts d’entrée mais rarement aux coûts de sortie.

Les taux et conditions varient d'une semaine à l'autre. Le rôle du courtier hypothécaire est d'aider son client à dénicher le programme hypothécaire qui correspond le mieux à ses besoins. Il est un intermédiaire indépendant et ses services sont gratuits pour le client. Il est donc à votre avantage de travailler avec un courtier. Vous sauverez du temps et de l’argent.